Vous voici de retour sur le site Pilule ? C’est une très bonne chose, je vous assure. Je suis moi-même toujours coincé dans la salle d’attente. Vous aviez rendez-vous, cette fois-ci ? Non ? Ce n’est pas grave, le docteur Sonore finira bien par vous recevoir. En attendant, feuilletons ensemble quelques magazines même s’ils ne sont pas de première fraîcheur.

– Eric l’affirme : « Les modifications seront subtiles et la caisse sera plus passe-partout avec 4 nouvelles jantes, un rabaissement maxi et une petite sono ». Me voilà rassuré… Mais tout de même, qu’est-ce que fout un Maxi Tuning chez le toubib ?

Money Mark – Pinto’s New Car (1998)
Le mythique clavier des Beasties balance une sorte d’easy listening/groovy low-fi. Ça ressemble à une démo, c’est rêche, fauché mais hypersexy. Comme une Twingo.

Généalogie Magazine sait tout de suite capter le lecteur : « Qui n’a jamais ressenti le plaisir de découvrir, au gré de ses recherches, l’information qu’il n’attendait plus sur telle ou telle branche de sa famille ? » Comme la nouvelle coupe de cheveux de Mamie en 45 ?

Tim Buckley – Bring It On Up (1974)
Sorte de faux tube hyper soul et un poil bancal, par le daron de Jeff. C’est Zappa qui guinche avec Robert Palmer. Ça ferait un malheur dans une compile de digger.

— Comme quoi y a pas de hasard, sous un pile de Voici, y a un Géo spécial Allemagne : « votre cœur balancera entre la nature allemande, qui offre des richesses incroyables, et la ville très sophistiquée, qui permet de réaliser tous vos rêves… Enfin jusqu’à une certaine mesure ! » Les mecs sont lucides.

Uschi Brüning – Hochzeitsnacht (1974)
L’Allemagne, ce n’est pas seulement du sandale/chaussette. C’est aussi du groove produit par des types qui ressemblait à des profs de physique/chimie. Et c’est super cool.

— Les mecs de Parents, c’est le bon sens près de chez vous. « Lorsqu’un enfant fait des dessins grisâtres, cela ne veut pas forcément dire qu’il déprime. Il peut tout simplement être daltonien. » C’est les pédo-psy qui vont pas être contents.

The Five Stairsteps – O-o-h Child (1970)
Fratrie vocale pour une comptine soul hypra-positive. Avec beaucoup de trompettes, ce qui ne gâche rien.

— Pour se changer les idées, rien de tel qu’un bon Pèlerin Magazine : « par exemple, on peut imaginer qu’une jeune femme dise au début de sa vie de couple : « Je m’occupe du linge. » Mais elle peut changer d’avis. »  Extrêmement rafraîchissant.

Hamilton Bohannon – Save Their Souls (Poolside Edit) (2016)
Vous n’écouterez rien de plus cool aujourd’hui. Le duo de Los Angeles qui magnifie le funk sucré de Bohannon. Avec ça dans les oreilles, même en slip-chaussettes, vous aurez la classe. Croyez-moi, je ne sais si v… Pardon ? Ah, oui, c’est à moi ! Bonjour docteur ! 

Mr Choubi