Vous voici de retour sur le site Pilule ? C’est une très bonne chose, je vous assure. Je suis moi-même toujours coincé dans la salle d’attente. Aviez-vous pris rendez-vous, cette fois-ci ? Non ? Ce n’est pas grave, le docteur Sonore finira bien par vous recevoir. En attendant, feuilletons ensemble quelques magazines même s’ils ne sont pas de première fraîcheur.

 

– Évidemment, le premier truc qui nous tombe sous la main, c’est un bon vieux Closer : « On avait beaucoup bu, ça s’est un peu fini en partouze, déclare Mathieu Delormeau au sujet de l’enterrement de vie de garçon qu’il avait organisé pour un ami. Malheureusement, la future mariée a été mise au courant de cette soirée et l’a largué avant le mariage. » Génie.

Basil Poledouris – The Orgy (1982)
Pièce symphonique aux relents moyenâgeux, copiée sur la mécanique du Boléro de qui vous savez. Envoûtante, sexy et diablement entêtante. Devrait être fournie avec une peau de bête.

 

— Dans Magic Maman (non, ce n’est pas une série TV avec Clémentine Célarié), ils traitent du sujet sensible qu’est le trouble du sommeil chez bébé : « Laisser l’enfant pleurer est une technique difficilement acceptable par les parents qui se culpabilisent ou mettent en avant la mauvaise tolérance du voisinage. » Si c’est écrit, c’est que c’est vrai.

Goldchild – Chut… Bébé dort  (1974)
En France aussi, on sait faire du funk de haute volée, faut juste chercher un petit peu. Ici, de l’illustration sonore, orchestrée par le chef Jean-Claude Pierric. Une vraie marmite de groove dans laquelle mijote du jazz, de l’easy-listening, de la pop etc.. Oui, c’est vrai, la cuisine française est toujours un peu riche, mais alors quel goût !

 

— Très bon article dans un vieux Géo sur les dragons de Komodo : « Sitôt nés, les plus jeunes doivent se réfugier dans les arbres à l’abri des adultes qui n’hésitent pas à croquer les plus lents. » Putain de macronisme.

VangelisThe Dragon  (1971)
Long trip psyché inquiétant et enfumé de quinze minutes, sorte de krautrock méditerranéen, le tout porté par un thème de violon qui sent le Nag Champa à cent mètres. Ça peut faire peur comme ça, mais c’est juste parfait avant d’aller voir son banquier.

 

— Une info qui pourrait être du Spinoza : « Les personnes de nature stressées et anxieuses seraient plus aptes à traiter et à digérer les mauvaises nouvelles. » Non, c’est dans Santé Magazine, on est chez un médecin tout de même.

Moon Martin – Bad News (1981)
C’est pas compliqué, c’est Chris Isaac qui rencontre Phil Collins dans un film de Jarmush. Pour résumer. Gros gros tube.

 

— Ah ! bah dis donc, bonne nouvelle, dans Le Journal de Mickey, ils nous donnent l’adresse pour écrire à  Shakira. Allez, je suis pas chien : Shakira Mebarak – Nexus Management – Group Inc., 43 Clarkson street, apt 2B, New York – NY 1001-3675 – États-Unis. De rien.

Greenflow – I Gotcha (1977)
De la soul instru qu’aurait pu composer un type comme Francis Lai, soit avec un petit côté easy-listening (les chœurs !) répétitif et foutrement jouissif. S’écoute sans problème dans une Corvette comme dans une GS.

 

— Bon, tout ça, c’est bien beau, mais là on rente dans le dur : « Je couche avec mon beau-père depuis le jour de mon mariage. »  Mais aussi : « Je suis amoureuse de mon frère. » Ces merveilles sont en une du magazine Confessions, certainement édité dans le Nord. Me dérangez plus, j’ai trouvé de quoi bouquiner.  

The CoralConfessions of A.D.D.D. (2004)
C’est pop, ça pue les sixties, c’est anglais, ça chaloupe, y a des cuivres, c’est parfois bancal et la deuxième partie du morceau est à tomber par terre. Bref, on peut difficilement faire mieux. Ont été pendant quelques temps le meilleur groupe du monde.

 

Mr Choubi