Vous venez de vous connecter au site Pilule ? C’est une très bonne chose, je vous assure. Je suis moi-même coincé depuis quelque temps dans la salle d’attente. Vous aviez rendez-vous, vous ? Non ? Ce n’est pas grave, le docteur Sonore finira bien par vous recevoir. En attendant, feuilletons ensemble quelques magazines même s’il ne sont pas de première fraîcheur.

– Tiens, y’a un lecteur qui gueule dans Voile Magazine : « Je sursaute lorsque vous écrivez noir sur blanc que les ports ont des solutions pour que chacun ait un poste d’amarrage. » Merde. Moi perso, je tourne des heures avant de trouver une place. Même avec ma carte de résident longue durée… Oh, cela me fait penser à ce morceau de musique… celui qui fait…


Francis Lai – Cinq pour l’aventure (1972)
Film le plus cool de Lelouch pour la B.O. la plus funky de Francis Lai. Arrangements au poil de Christian Gaubert. Et cinq mecs en chemises à fleurs sur un voilier.

 

– Dans Marie-Claire sont pas connes, elles nous expliquent comment décorer notre sapin de Noël. Parce que « l’arbre traditionnel avec ses guirlandes lumineuses et ses boules de Noël n’a pas dit son dernier mot ». Même si ça date de 2003, c’est plutôt pertinent.


Sufjan Stevens – Put The Lights On The Tree (2006)
Album de Noël du génie pop de Detroit, enregistré pour l’offrir à ses amis. C’est mieux qu’un chèque cadeau à Cultura, non ?

 

– Ah ! Une pub pour un congrès de médecins au Palais des Sports de Massy. En 2011. « Prenez part à un contenu scientifique de qualité lors des plénières, ateliers et autres communications. » Évidemment.


Vladimir Cosma – Médecins de nuit (1978)
Série culte écrite par Bernard Kouchner, basse hyper ronde et violon électrifié de Didier Lockwood. Parfait.

 

– Elle déchire cette maison d’architecte en Afrique du Sud. « Clin d’œil aux brumes anglaises, un camaïeu de gris bien dosés. » Y a pas à dire, à Elle Déco, ils savent te causer. Par contre, je suis moins fan de la moquette. Et vous ?


Glass Candy – Beautiful Object (2011)
Des cuivres synthétiques, ça le fait quand même. De l’électro-easy-listening-italo-disco par le duo de Portland. Un bonbon.

 

– Ça faisait au moins 20 ans que je n’avais pas lu un Phosphore. Ah ça, le docteur Sonore a un ado à la maison ! Et il fera médecine, comme lui. En attendant, « les pigeons et les flamants roses font partie des rares oiseaux qui fabriquent du lait ». Fou.

Lee Mason – Blue Bird (1971)
Une salle d’attente, donc une musique d’ascenseur. Mais de qualité. De la Library Music anglaise, avec un peu de trompette dedans. En revanche, je pense que v… Pardon ? Ah, oui, c’est à moi ! Bonjour docteur ! 

Mr Choubi