(S)élections européennes

Je suis une amie qui vous veut du bien, qui vous échange une addiction contre une autre. Je suis une amie qui vous saoule, qui vous grise le cerveau et les oreilles. Je suis le Netflix des podcasts. Entre tendances actuelles, connivence algorithmique, je(u) binge et défriche pour vous.

Nous sommes tous américains, n’en déplaise à Michel Sardou. Ici-même, j’ai chanté l’impérialisme américain en matière de podcasts, leur modèle économique pragmatique, leurs anglais dorlotant, leur storytelling addictif. Sans curiosité géopolitique aucune ou souci de quotas, j’ai sans doute passé sous silence des productions originales et créatives de par le monde. Pour faire face à l’hégémonie états-unienne, rien de mieux qu’un front européen.

> Italie

Portée par les vagues du hasard algorithmique, j’ai amarré sur le littoral italien. J’y avais déjà des repères radiophoniques. Sur Radio24, Matteo Caccia récoltait des histoires et témoignages d’auditeurs et les relisait à l’antenne. L’émission s’arrêta quelque part en 2015. Je repars en quête avec, en ligne de mire, un pure player de podcasts. Je tombe sur Piano P qui fait plutôt dans l’actualité et le débat. Les Legrand-Guetta de Piano P s’appellent Fabio Casanelli et Andrea Sorbello. Vingt-cinq à trente-cinq minutes sur un aspect de l’Union européenne dans Lo Stato dell’Unione. C’est sérieux, intelligent, pédagogique. Il y a une vraie volonté de faire comprendre les mécanismes et rouages de la machinerie européenne. Peut-être pas le podcast des vacances, ni des soirées binge, mais une bonne préparation en vue des élections européennes. Il manque à Statto dell’Unione ce je-ne-sais-quoi qui le rendrait passionnant et addictif à la manière des joutes oratoires de Political Gabfest.

L’écoute d’un autre confrère de plateforme, Risciò, m’amène dans la Chine de Xi Jinping. Avec des allers-retours historiques, énormément de magnétos, Risciò est le type de podcast curieux qui rend la politique mondiale intéressante et accessible. Où l’on apprend que la Chine a aussi des visées de suprématie en foot, avec comme objectif assumé d’organiser et gagner la Coupe du monde de 2030. Entre-temps, elle s’amuse à racheter des clubs et des joueurs européens.

note : podcasts en Italien

 

> Roumanie

À la recherche d’un récit plus intimiste, j’ai quitté les sonorités italiennes pour d’autres voyelles empreintes de latinité. Dans un pays ou la création radiophonique se résume à de la mise en son de pièces de théâtre, les jingles sont restés dans les années quatre-vingts et le documentaire radiophonique est au mieux un micro-trottoir étendu, c’est un bonheur inespéré que de tomber sur cette série documentaire.
Americanii est une initiative à part en Roumanie. À la base du projet, une historienne, une anthropologue, une violoniste, une dessinatrice, une journaliste et une réalisatrice radio. Au-delà de la rareté d’un projet exclusivement féminin, Americanii se signale surtout par l’envie de collecter l’histoire et la mémoire des personnes. Ici, on remonte aux origines de l’émigration roumaine : le début du XXe siècle où près de 150 000 Roumains, venant majoritairement de Transylvanie, ont quitté le pays pour les États-Unis. Americanii réussit à se démarquer par la qualité et ne pâlirait pas d’une comparaison avec This American Life.

note : podcasts en Roumain

 

> France

Toujours largués ? Je ne vais pas vous amener en Allemagne et réveiller les mauvais souvenirs de déclinaisons. Après avoir tourné assez longtemps autour des contenus de la plateforme française de podcasts de Binge Audio, peut-être parce qu’un peu trop sous influence anglo-saxonne, je me suis résolue à tenter l’écoute d’une de leurs séries. Le centre du monde est un projet de Binge Audio avec Médecins sans Frontières pour faire entendre les voix des jeunes réfugiés, salarié·é·s et bénévoles du centre de mineurs de Pantin. Six épisodes en immersion, en toute simplicité, un micro allumé, pas de mélodrame, pas de surenchère, le quotidien.

note : podcasts en Français

 

> Grande-Bretagne

Pour la fin, un joyau de la couronne britannique, un pur produit de Queen’s English : The Allusionist de l’inénarrable Helen Zaltzman, le podcast qui rend la linguistique exhilarante. À déguster avec un scone et un nuage de lait dans son tea.

note : podcasts en Anglais

 

Cristina H